Voyage d’étude sur les alternatives à l’emprisonnement [fa]

Du 1er au 5 juin 2015, un groupe d’une vingtaine de fonctionnaires et juristes afghans chargés de rédiger la législation pénale a effectué une visite d’études au ministère français de la justice à Paris.

Le thème de ce voyage d’étude portait sur les alternatives à l’emprisonnement. Il s’agissait de donner aux participants des outils de réflexion et de méthodologie pour la mise en place en Afghanistan d’un système limitant le recours à l’emprisonnement et permettant de faire fonctionner des mesures de contrôle des condamnés en milieu ouvert.

JPEG - 70.2 ko
Rencontre avec la direction du service pénitentiaire d’insertion et de probation du tribunal de grande instance de Paris

Financé par la coopération américaine, le programme de ce voyage d’études a été coordonné par cette ambassade, en lien avec le service international du ministère français de la justice.

Les participants afghans ont ainsi pu visiter en France les institutions chargées de l’exécution des peines et avoir des entretiens avec des fonctionnaires du ministère de la justice, des procureurs, des juges de l’application et des directeurs des services pénitentiaire d’insertion et de probation (SPIP) des tribunaux de grande instance de Paris et de Bobigny.

Les échanges ont porté sur la mise en œuvre des différentes peines permettant d’éviter l’emprisonnement de personnes condamnées, telles que le sursis avec mise à l’épreuve, le bracelet électronique, le travail d’intérêt général ou la libération conditionnelle.

Les participants, membres du groupe de travail portant sur la mise en œuvre du code afghan de procédure pénale, vont reprendre leurs travaux à Kaboul en s’inspirant des enseignements tirés de ce voyage d’études. La coopération française est par ailleurs représentée dans ce groupe de travail dans le cadre de son action en faveur du rétablissement de l’Etat de droit en Afghanistan.

JPEG - 66.5 ko
Visite du tribunal de grande instance de Paris en présence d’un magistrat

Publié le 23/06/2015

haut de la page