Stage de filature au profit de la police afghane des stupéfiants. [fa]

Le service de sécurité intérieure (SSI) de l’ambassade de France a organisé, du 8 au 12 avril 2017, un stage au profit de la police de stupéfiants (C.N.P.A) intitulé « techniques de filature et livraison contrôlée avec assistance satellitaire ».

L’Afghanistan est le premier producteur mondial d’opium et se dispute la place de 1er producteur mondial de cannabis avec le Maroc. Ce phénomène protéiforme engendre malheureusement des conséquences néfastes (corruption, financement des réseaux criminels et terroristes, conséquences sanitaires…), déstabilise la société afghane et constitue finalement une menace pour la région et le monde.

La formation« techniques de filature et livraison contrôlée avec assistance satellitaire », portant sur l’utilisation des balises GPS/GSM et leur application opérationnelle dans le domaine de la filature, a été dispensée à 14 policiers - stagiaires par un expert technique français privé, ainsi que par l’officier de liaison « stupéfiants » et l’E.T.I « police » du S.S.I. Le stage s’est déroulé dans les locaux de la police des stupéfiants et à travers la ville de Kaboul pour ce qui concerne les exercices pratiques.

JPEG

A l’issue de la cérémonie de clôture, présidée par le major-général Abdul Khalil BAKHTYIAR, chef opérationnel de la police des stupéfiants, un don de 10 balises GPS/GSM a été effectué par l’ambassade de France au profit du CNPA.

JPEG

Le major-général BAKHTYIAR a remercié chaleureusement la France pour son appui dans la lutte contre le trafic de stupéfiants et a exprimé son souhait de voir ce type d’action se renouveler, éventuellement dans le cadre d’un mentoring.

Publié le 07/05/2017

haut de la page