Participation de la France à la COP23 (Bonn, 6-17 novembre 2017)

La 23ème conférence des parties à la convention-cadre des Nations unies sur les changements climatiques, la COP23, présidée par la République des Fidji, se tient à Bonn du 6 au 17 novembre.

JPEG

C’est la première fois qu’un petit État insulaire, l’un des plus directement menacés par le réchauffement climatique, préside une COP. Les nombreux acteurs étatiques et non-étatiques réunis à Bonn attestent de la mobilisation internationale pour atteindre les objectifs de l’accord de Paris, à un moment clé.

Les trois principaux objectifs de cette COP pour permettre des avancées concrètes dans la lutte collective contre le changement climatique sont :

poursuivre la négociation des règles d’application de l’accord de Paris qui seront adoptées lors de la COP24. Il s’agit notamment de définir les caractéristiques communes des contributions nationales en harmonisant les informations données par les États et les modes de comptabilité ainsi que de préciser le périmètre du bilan mondial quinquennal qui entrera en vigueur en 2023 ;

entamer le « Dialogue de Talanoa » qui doit permettre de relever collectivement le niveau d’ambition des engagements pris par les États puisqu’il est presque impossible de limiter la hausse de la température de 2°c sans effort additionnel ;

continuer à nourrir l’Agenda de l’action. Des journées spécifiques seront consacrées aux secteurs stratégiques tels que les énergies renouvelables ou la gestion de l’eau.

JPEG

La France est mobilisée pour mettre en œuvre l’accord de Paris. Le plan climat de juillet 2017 a fixé le cadre précis et volontariste des ambitions écologiques et climatiques de la France. Nous sommes l’un des premiers pays au monde à nous être fixé l’objectif de la neutralité carbone en 2050. Nous sommes également particulièrement attentifs aux enjeux de l’adaptation de nos sociétés aux changements climatiques et à la prévention de ses effets.

"L’espace France" (accessible en "zone Bonn") propose un parcours de sensibilisation et des rencontres avec une quarantaine de spécialistes du réchauffement climatique pendant les deux semaines de la conférence.

Publié le 07/11/2017

haut de la page