Les attachés de défense présents en Afghanistan reçus à l’Ecole de Guerre. [fa]

A l’initiative du colonel Jean-Michel Millet, attaché de défense de l’Ambassade de France et président de l’Association des attachés de défense de Kaboul, l’Ecole de Guerre afghane a organisé, le 9 février, une visite de ses différentes installations et une présentation de ses cours. Les attachés de défense de 23 pays représentés à Kaboul ont pu assister à cette manifestation.

L’Ecole de Guerre afghane (Command Staff Academy), placée sous l’autorité de l’Afghan National Defence University - Marshall Fahim, regroupe sur un seul site les cours de perfectionnement des officiers et des sous-officiers supérieurs en matière tactique, opérative et stratégique. Elle a accueilli, tout récemment, les cours de préparation à la prise de commandement au niveau des bataillons et des brigades.

JPEG

On rappellera que la France est à l’origine du cours de niveau stratégique, qui accueille des colonels et des officiers généraux du ministère de la Défense, du ministère de l’Intérieur et des services de renseignement afghans, tous destinés à exercer les plus hautes responsabilités. Ce cours représente l’équivalent afghan du Centre des Hautes Etudes Militaires français (CHEM).

JPEG

La France poursuit son appui à l’Ecole, dans le cadre du Traité d’Amitié et de Coopération bilatérale de 2012. Aussi, dans son intervention, le colonel Millet a-t-il souligné l’importance du soutien qu’il convenait d’apporter à cette école, dans une période charnière de l’histoire afghane, où la qualité de l’exercice de l’autorité, le sens de l’Etat et le professionnalisme des officiers supérieurs apparaissaient comme les facteurs critiques de la défense de la Nation afghane et, partant, de son développement.

Publié le 18/02/2016

haut de la page