L’ambassadeur de France visite l’ANCOP. [fa]

L’ambassadeur de France, François Richier, a effectué une visite de l’Afghan National Civil Order Police (ANCOP), le 14 août dernier, accompagné de l’attaché de sécurité intérieure adjoint.

L’ANCOP est cette unité d’élite du ministère afghan de l’Intérieur, forte de 15.000 hommes répartis en 9 brigades sur l’ensemble de l’AFGHANISTAN, qui se montre capable au quotidien d’agir en situation de haute intensité, dans des missions de contre-insurrection des plus sensibles.

JPEG

Le général Zamaraï Paikan, chef de l’ANCOP, a présenté à l’ambassadeur de France les missions de son unité, les stagiaires en formation linguistique de français se rendant à l’école de langue de Rochefort qui se destinent à présenter le concours d’entrée à l’Ecole des officiers de gendarmerie de Melun (dont le premier cadet afghan formé en France en 2016 vient de rejoindre l’ANCOP). Des démonstrations des sections en charge de la gestion démocratique des foules et du déminage des engins explosifs ont ensuite été effectuées. Le général Zamaraï Paikan a enfin souligné combien le soutien constant de la France était essentiel dans le cadre de la professionnalisation des brigades de l’ANCOP.

La France soutient depuis 2010 l’ANCOP, notamment par la mise en place de formations spécifiques in situ par des spécialistes français envoyés à Kaboul, mais aussi au Centre national de formation de la gendarmerie nationale de Saint-Astier au bénéfice des cadres de cette unité. L’ANCOP bénéficie par ailleurs de la présence d’un conseiller-coopérant de gendarmerie auprès de son commandant.

JPEG

L’ambassadeur François Richier a souligné que l’ANCOP était une réussite et une fierté de la coopération policière française, dans la ligne du Traité d’Amitié et de Coopération signé en 2012 entre la France et l’Afghanistan, et a assuré de la continuité du soutien du Service de sécurité intérieure de l’ambassade de France, ainsi que des autorités françaises.

Publié le 22/08/2016

haut de la page