Inauguration d’une nouvelle salle de cours de français au ministère de la Défense. [fa]

Le 6 décembre dernier, l’ambassadeur de France, M. François RICHIER, a inauguré une nouvelle classe d’enseignement du français au sein-même du ministère afghan de la Défense, à Kaboul.

JPEG

Initié par nos partenaires afghans, sous l’impulsion du général SADEQ, directeur de la formation de l’armée de terre, le cours de français accueille une trentaine de stagiaires-officiers afghans du ministère de la Défense depuis août 2017.

JPEG

Le général SADEQ est francophile et a été le premier stagiaire afghan de la prestigieuse Ecole de Guerre en 2004. Parfaitement au fait de l’exigence et de la qualité des formations dispensées en France, il a, dès sa prise de fonctions, conçu ce projet afin de renforcer le vivier des officiers francophones. La mission de Coopération militaire de l’ambassade de France a immédiatement soutenu cette initiative en mettant en place les moyens nécessaires à une instruction de qualité au profit du capitaine Sultan MASSOUD, professeur de langue, qui enseigne le français au sein de l’état-major afghan, à Kaboul.

JPEG

Accueilli par le général Mohammad Sharif YAFTALI chef d’état-major des armées, l’ambassadeur François RICHIER a procédé à l’inauguration de la salle de cours, avant de renouveler aux stagiaires l’expression de l’amitié de la France et de leur adresser ses meilleurs vœux de réussite. En retour, le chef d’état-major des armées afghan a chaleureusement remercié la coopération française, en soulignant sa qualité et sa pertinence. La cérémonie s’est conclue par une collation préparée par M. Pierre-Yves ADAM, chef de cuisine à la Résidence de France, qui a permis de compléter le cours de langue par un aperçu de la gastronomie française qui a été particulièrement apprécié, cela va sans dire !

JPEG

Ce projet de la coopération militaire bilatérale souligne les liens d’amitié qui unissent nos deux pays, de même que la volonté des autorités afghanes de mieux former une nouvelle génération au sein de leurs élites militaires. En 2018, l’accompagnement de l’armée afghane par la coopération militaire française se poursuivra, notamment par la formation en langue française et la sélection des meilleurs officiers qui, dans ce cadre, bénéficieront de formations dans les institutions militaires françaises./.

Publié le 17/12/2017

haut de la page