JPEGG8 France 2011 - Séminaire pour la coopération régionale en matière de chemin de fer en et autour de l’Afghanistan (4-5 juillet 2011 au palais d’Iéna à Paris)

"Une prochaine SNCF Afghane".
Dans le cadre de son initiative pour l’Afghanistan dite « Initiative pour la prospérité des régions frontalières » (IPRF), la présidence française du G8 a organisé les 4 et 5 juillet à Paris, au Conseil économique, social et environnemental, Palais d’Iéna, un séminaire intergouvernemental sur les chemins de fer en Afghanistan et la perspective de leur intégration régionale, sous le titre : « Séminaire pour la coopération transfrontalière et régionale dans le domaine des chemins de fer en et autour de l’ Afghanistan ».

Ont participé à ce séminaire, outre les pays du G8 et les pays associés pour l’IPRF, l’Afghanistan et tous ses voisins frontaliers ou extra-frontaliers participant au processus régional, et jouant un rôle de premier plan dans les projets régionaux de coordination ferroviaire : en particulier les connexions envisagées avec le réseau centre-asiatique et avec celui du sous-continent indien. Il s’agit donc de l’Afghanistan, des membres du G8, et des pays de la région (Turkménistan, Ouzbékistan, Tadjikistan, Kirghizstan, Kazakhstan, Pakistan, Inde, Mongolie, Azerbaïdjan, Turquie, Chine). Soit 20 pays au total.

6 organisations ou institutions internationales ou régionales : UNAMA/MANUA, ISAF/FIAS, Banque Asiatique de développement (BAsD), Banque mondiale, Union européenne, UNECE/CEE-NU, ont été représentées. La CEE-NU et la BAsD ont été modérateurs des groupes de travail 1 (organisation de l’administration ferroviaire) et 2 (planification des projets de construction), les Etats-Unis ont été les modérateurs du groupe de travail 3 (liaison ferroviaire entre l’Afghanistan et le Pakistan).

15 entreprises ferroviaires, publiques ou privées, françaises et étrangères, ont également pris part à l’évènement.

Le séminaire a été co-présidé par la présidence du G8, représentée notamment par le ministre français des Transports M. Thierry Mariani, et par l’Afghanistan, dont la délégation a été dirigée par le ministre afghan des Mines et coordinateur du cluster « développement et infrastructures », M. Wahidullah Shahrani. Ont également joué un rôle de premier plan, le ministres afghan des Travaux publics, M. Abdul Qodus Hamidi, le ministre afghan des Transports (acting), M. Daoud Ali Najafi, ainsi que le vice-ministre afghan des Finances ; le Ministre pakistanais des chemins de fer, M. Haji Ghulam Ahmad Bilour ; le premier vice-ministre des Transports du Tadjikistan, M. Jumakhon Zuhurov ; et les autres vice-ministres et directeurs généraux des pays de la région.

Cette rencontre s’est conclue le 4 juillet sur l’annonce de la création d’une administration autonome des chemins de fer afghan ("Autorité nationale autonome des chemins de fer", nom définitif à confirmer), qui sera établie à l’issue d’un prochain conseil des ministres. L’Autorité sera apte à planifier le développement des principales lignes ferroviaires connectant les principales villes afghanes, et celles-ci avec les réseaux régionaux de chemins de fer, de façon à désenclaver l’Afghanistan.

De nombreux "side events" ont marqué la journée du 5 juillet, dont plusieurs conférences sur l’histoire des chemins de fer - notamment la Conférence du Professeur Lamming, qui a été invité en Afghanistan - des visites techniques organisées par les entreprises (dont la SNCF) et des visites de musées.

Le séminaire en images :

JPEG - 149.2 ko
L’ouverture du séminaire
JPEG - 134.3 ko
La délégation afghane
JPEG - 128.8 ko
Les délégations sur les bancs de l’hémicycle
JPEG - 114 ko
Exposé en séance plénière du ministre des Mines, M. Shahrani
JPEG - 124.7 ko
Le professeur Lamming explique la construction des grandes lignes ferroviaires en France
JPEG - 125.4 ko
Pause café dans le grand hall du palais d’Iéna

Publié le 14/09/2011

haut de la page