La prise en compte du genre et de l’égalité dans notre coopération éducative [fa]

Dans le cadre de notre appui au système éducatif afghan, l’ambassade de France encourage la prise en compte du genre et de l’égalité à travers deux programmes.

Le programme « France avenir »

Il promeut l’excellence au sein des deux lycées à section francophone de Kaboul (Malalaï et Esteqlal) afin d’assurer le suivi des meilleurs élèves au sein de notre réseau sous le label « France Avenir ». Il s’agit de récompenser et de valoriser les dix meilleurs élèves de chaque établissement qui ont réussi le concours d’entrée à l’université.

Les deux premiers élèves de chaque établissement bénéficieront d’une allocation d’études de 1 000 euros par an jusqu’à la fin de leur licence (4 ans). Les quatre suivants bénéficieront d’une allocation d’études de 500 euros par an pour la même période. Et enfin, les dix élèves, sans exception, se verront récompensés par des cours de langue et la préparation du certificat internet et informatique (C2i) pris en charge par l’Institut français d’Afghanistan pendant les quatre années universitaires. L’objectif est d’assurer un suivi des meilleurs élèves pendant leur cursus universitaire et de détecter les meilleurs éléments afin de leur offrir une bourse d’études en France au niveau master.

Un vivier de « proximité » sera constitué à terme et intégré à l’ « association des anciens boursiers du gouvernement français. »

JPEG - 93.6 ko
Remise de prix dans le cadre du programme France Avenir

Le soutien à la préparation au concours d’entrée à l’université

Ce programme vise à accroître l’accessibilité des jeunes filles à l’Université par une préparation intensive au concours d’entrée à l’université de 2015.
Deux axes ont été privilégiés dans ce programme :

  • La préparation au concours pour 45 jeunes filles du lycée Malalaï (élèves du niveau 12ème).
  • La préparation au concours pour les jeunes filles de trois écoles de Djalalabad, Tcharikar et Waras. La maîtrise d’ouvrage a été déléguée à l’ONG Afrane pour 450 filles et 30 jours de formations.

La prise en compte genre et de l’égalité au niveau de ce programme est totale dans sa mise en œuvre. L’objectif secondaire au-delà de la réussite au concours et donc l’accès pour les jeunes filles à l’université est de favoriser également la rétention de ces jeunes filles tout au long du cursus. Le deuxième indicateur de réussite de ce programme, après celui du taux d’accès, sera l’augmentation du taux de rétention de jeunes filles à l’université ou son taux d’achèvement sur les cohortes étudiées.

« Le défi est immense, mais la mobilisation doit être totale » dans un pays ou la composante socioculturelle de la société afghane est un frein à la prise en compte du genre et de l’égalité.

Publié le 04/06/2015

haut de la page