Cérémonie du 11 novembre : Hommage aux soldats français tombés en Afghanistan et à toutes les victimes du terrorisme

Lors de la cérémonie du 11 novembre qui s’est tenu à l’ambassade, le chargé d’affaire, représentant l’ambassadeur de France David Martinon, après avoir rappelé la signification du 11 novembre pour la France, a rendu hommage aux soldats français tombés en Afghanistan et à toutes les victimes du terrorisme :

JPEG

« … Puisque nous sommes ici, je voudrais maintenant rendre hommage à ceux qui sont tombés en Afghanistan. Ceux d’ARES, ceux d’EPIDOTE ou de PAMIR, des OMLT ou de la task-force Lafayette. Nous ne les oublions pas.

Vous le savez, ce sont ici 90 soldats citoyens français qui ont laissé leur vie en Afghanistan pour que ce pays connaisse enfin une paix qu’il a sans doute méritée plus que tout autre.
Plus particulièrement cette année, nous nous souvenons de 16 parmi eux dont c’est le dixième anniversaire de leur disparition.

De la 38ème à la 53ème victime du conflit afghan, ils sont ici, nous faisant face en silence. Pensons à eux :
• 11 janvier 2010 - infirmier de classe supérieure Mathieu TOINETTE
• 12 janvier 2010 - lieutenant-colonel Fabrice ROULLIER
• 13 janvier 2010 - maréchal des logis-chef Harouna DIOP
• 9 février 2010 - caporal Enguerrand LIBAERT
• 8 avril 2010 - caporal Robert HUTNIK
• 22 mai 2010 - chef de bataillon Christophe BAREK-DELIGNY
• 7 juin 2010 - sergent-chef Konrad RYGIEL
• 18 juin 2010 - brigadier-chef Steeve COCOL
• 6 juillet 2010 - adjudant Laurent MOSIC
• 10 août 2010 - 1ère classe Antoine MAURY
• 23 août 2010 - capitaine Lorenzo MEZZASALMA
• 23 août 2010 - caporal-chef Jean-Nicolas PANEZYCK
• 30 août 2010 - adjudant-chef Hervé ENAUX
• 15 octobre 2010 - infirmier de classe supérieure Thibault MILOCHE
• 17 décembre 2010 - chef de bataillon Benoît DUPIN
• 18 décembre 2010 - maître Jonathan LEFORT

JPEG

Sur ces 16 soldats, un mot sur le premier et sur le dernier d’entre eux.
L’infirmier de classe supérieure Mathieu TOINETTE s’était engagé dans l’armée de terre en 2002. Il était en Afghanistan depuis le 21 septembre 2009. « S’est particulièrement distingué le 11 janvier 2010 dans le village d’Alasay, lors d’une patrouille avec une unité de l’armée nationale afghane. Pris à partie par un groupe d’insurgés, a contribué par sa riposte à repousser la tentative d’encerclement initiée par les rebelles. A été mortellement blessé par un tir adverse au cours de cette action. »

Le Maître Jonathan LEFORT, né en 1982, s’était engagé dans la Marine en 2002. Après une première mission en Afghanistan en 2005, il y retourne en 2008 et 2009 puis, une troisième fois, en 2010. Il décède dans la nuit du 17 au 18 décembre 2010 lors d’un engagement en province de Kapisa, mortellement blessé par un tir d’insurgés alors qu’il participait à la fouille d’une habitation où des assaillants s’étaient réfugiés.
***
Quelques mots enfin pour tous les morts civils, victimes du terrorisme, dont quelques noms sont gravés ici depuis le 11 mars dernier, journée nationale d’hommage aux victimes du terrorisme. Mais le 11 novembre est aussi pour eux.
Tous sont morts pour la France, pour la Liberté. C’est à eux tous que la Nation rend un hommage solennel chaque 11 novembre, ceux d’hier et ceux d’aujourd’hui. Leurs noms restent.
***
JPEG

Vous le savez, les prochains mois seront déterminants pour l’avenir de l’Afghanistan. Que tous ces sacrifices, militaires et civils, ne soient pas vains. »

Publié le 13/11/2020

haut de la page