COP 21 - L’Accord de Paris est adopté par consensus par l’ensemble des parties (12.12.2015) [fa]

Étape historique dans les négociations climatiques, un accord universel a été adopté à l’unanimité en fin de COP21, au Bourget. Un texte en très grande partie non contraignant. Les représentants de 195 pays se sont engagés à partir de 2020 à limiter le réchauffement de la planète à moins de 2°C, et à tenter de ne pas dépasser 1,5°C. Mais certains points restent vagues et les Etats devront respecter leur parole.

L’Accord de Paris est adopté par consensus par l’ensemble des parties COP21

JPEG

C’est après deux semaines et trois nuits blanches d’intenses négociations que le président de la 21e Conférence Clmat de l’ONU, Laurent Fabius, a entériné la validation du texte d’un coup de maillet reprenant le logo vert de l’événement. Texte discuté mot à mot jusqu’au dernier moment dans la conjugaison d’un "shall" (devra) qui aurait pu devenir un "should" sous influence américaine semble-t-il : découvrez-en l’intégralité ci-dessous. Cet accord qui sera signé en avril prochain, entrera en vigueur en 2020 et durera tout le siècle marque un tournant estime notre spécialiste environnement Véronique Rebeyrotte. Après notamment l’échec de Copenhague. Mais il doit absolument selon elle trouver un débouché dans les politiques nationales.

JPEG

Les points clés

  • Limite le réchauffement climatique « bien en deçà de 2°C par rapport aux niveaux préindustriels » et appelle à « poursuivre les efforts pour limiter la hausse à 1,5° »
  • Mais avec seulement l’objectif d’ « un pic des émissions mondiales de gaz à effet de serre dès que possible »
  • L’accord reconnaît la notion de justice climatique et tient compte des responsabilités différenciées des pays
  • Il y aura une révision des engagements de réduction des GES tous les cinq ans, après un premier inventaire global en 2023. C’est à cette date que tout pays pourra se retirer de l’entente. Chaque pays pouvant changer d’objectif pour les GES, mais forcément à la baisse.
  • « Un plancher de 100 milliards de dollars par an » venant des pays du Nord devrait aider les pays du Sud. Enveloppe a priori réévaluée à la hausse au plus tard en 2025.
  • Pas question en revanche d’une « responsabilité ou compensation » pour les préjudices subis dans les pays en voie de développement.
PDF - 562.8 ko
(PDF - 562.8 ko)

COP21 - Accord de Paris en français

PDF - 505.8 ko
(PDF - 505.8 ko)

COP21 - Accord de Paris en anglais

JPEG

Publié le 23/12/2015

haut de la page