Attaque terroriste à Nice, le 14 juillet 2016 [fa]

La France a de nouveau été victime, à Nice, d’une attaque à caractère terroriste d’une horreur indicible. Nous rendons hommage aux victimes et partageons la douleur et la détresse de leurs familles et de leurs proches.

Sur décision du Président de la République, un deuil national a été décrété pour les 16, 17 et 18 juillet en hommage aux victimes de l’attaque de Nice.

M. Jean-Marc Ayrault, ministre des affaires étrangères et du développement international, qui participait au onzième sommet Europe-Asie (ASEM), a écourté son déplacement pour rentrer à Paris. Le ministre et les secrétaires d’Etat sont totalement mobilisés.

Le ministère, en particulier le Centre de Crise et de Soutien, est pleinement engagé dans l’action interministérielle d’aide aux victimes.

Immédiatement après l’attentat, sur décision du Premier ministre, le Centre de Crise et de Soutien a ouvert une cellule interministérielle d’aide aux victimes (CIAV). Plus de 80 personnes sont mobilisées au sein de la CIAV, qui réunit des agents des ministères de la justice, de l’intérieur (identification judiciaire et sécurité civile), de la santé et des affaires étrangères, des représentants du Parquet, des professionnels de la santé (Croix-rouge et cellule d’urgence médico-psychologique), ainsi que des membres des associations d’aide aux victimes (INAVEM, FENVAC). La CIAV assure le contact avec les familles de toutes les victimes et personnes blessées.

Un numéro de téléphone unique, accessible depuis l’étranger, a été activé à destination de nos ressortissants et des familles inquiètes pour leurs proches actuellement en déplacement en France : +33 1 43 17 56 46.

Cette cellule est également en contact avec les ambassades de nos partenaires, dont des ressortissants sont susceptibles de se trouver parmi les victimes.

JPEG

Publié le 17/07/2016

haut de la page